IME

L'Institut Médico Educatif (IME)

L’Institut Médico-Éducatif "L'Espoir" à Bonneville est une école spécialisée pour des enfants et des adolescents déficients intellectuels (de 5 à 20 ans). Elle fonctionne sous le régime de semi-internat.

Géré par l’association l’AFPEI, c’est un établissement  dont le but est de préparer les jeunes à leur avenir par des acquisitions sociales, comportementales, cognitives et préprofessionnelles.

L’objectif est de permettre une intégration maximale en milieu ouvert.

L’IME « L’Espoir » accueille 50 enfants déficients intellectuels dont 20 présentant des troubles autistiques et  propose à tous des apprentissages éducatifs, sociaux, scolaires et sportifs  adaptés à leurs compétences.

L’établissement comporte deux sections : L’IMP pour les enfants, âgés de 5 à 14 ans et l’IMpro pour des adolescents et jeunes majeurs, âgés de 14 à 20 ans.

 

PROJET ETABLISSEMENT IME octobre 2013

 

logo-ime

 

L’IME « l’Espoir » propose les prestations suivantes :

 

a) Prise en charge pluridisciplinaire du projet personnalisé de l’enfant ou de l’adolescent

  • Chaque membre de l’équipe va intervenir suivant ses compétences en fonction des besoins de l’enfant ou de l’adolescent, avec des objectifs individualisés et personnalisés cooptés avec sa famille.
  • Seront pris en compte :
  • la personnalité (affectivité, épanouissement, sociabilité, communication…) ;
  • l’éveil et les apprentissages ;
  • la maîtrise des actes de la vie quotidienne (toilette, hygiène de base, posture, appareillages, alimentation, …etc.); les actions pédagogiques et les exercices cognitifs déjà mis en place lors  des soins et des rééducations existants ;
  • le suivi psychologique réalisé ;
  • l’évolution éventuelle du handicap, l’approfondissement du diagnostic, les aides techniques possibles (appareillages de maintien ou de mobilité) ;
  •   la socialisation et l’aide à l’intégration sociale :  en évaluant la capacité réelle du lieu d’intégration (sensibilisation, motivations, moyens ou compétences); en accompagnant et en soutenant l’enfant en situation d’intégration scolaire;en évaluant les effets de celle-ci selon les modalités prévues dans le projet personnalisé
  • les liens en amont avec les PMI, CAMPS, assistantes sociales, …etc. ;
  • les liens en aval avec les écoles, institutions, …etc. ;
  • les liens avec les partenaires qui apportent leurs ressources propres (kinésithérapeute, orthophoniste, CATTP, CMP)

L’équipe éducative veille à l’éducation à la vie et aux relations sociales.

L’équipe enseignante initie ou poursuit les apprentissages scolaires de base.

A l’IMPro, le personnel veille aux apprentissages pré professionnels et à l’exploitation des acquisitions sociales.

Le suivi médical assuré par le médecin de l’IME est limité à l’affection ayant conduit à l’orientation en IME.L’infirmière de l’IME assure la coordination des suivis qui peuvent avoir été faits dans le cadre libéral.

Selon les indications et les ordonnances délivrées, les rééducations sont assurées à l’IME.

b) Transports

L’IME dans le cadre de ses missions assume les ramassages des enfants.

  • Diverses modalités sont utilisées pour cela : Des circuits de ramassage sont organisés par l’IME au moyen du personnel et des véhicules propres à l’établissement. Des points de ramassage sont prévus pour regrouper certains enfants. Pour certains enfants, des relais avec des taxis sont organisés pour limiter le circuit des véhicules de l’IME ainsi que les durées des transports Les enfants habitant dans le quartier apprennent à venir à pied à l’IME. Quelques parents font une partie ou la totalité du transport de leur enfants

c) Restauration

Fonctionnant sous le régime de semi-internat, l’IME assure la fourniture du repas de midi de tous les enfants. L’encadrement est assuré par le personnel de l’IME. Les régimes spéciaux sont pris en compte, sauf les allergies au gluten.

d) Conseils pour la réorientation

Les équipes de l’IME aident à la réorientation des enfants ou des adolescents vers d’autres établissements sociaux ou médicosociaux, hospitaliers ou vers le milieu de travail.

L’assistante sociale propose une aide aux familles dans leur différentes démarches d’orientation ou de constitution des dossiers CDAPH.